N°1 des Prix sur le Cap Aepe et le Concours Atsem

EP1 Déterminer le degré de développement et d’autonomie de l’enfant

Les Connaissances à avoir :

 

Le développement global, interactif et dynamique de l’enfant

Le développement affectif, social et physique des enfants en bas âge a un impact direct sur leur développement et sur l'adulte qu’ils deviendront. Il est donc important de bien comprendre la nécessité d’investir, par l'éducation, la culture, le sport, les arts,  plus généralement tout ce qui concourt au développement de la personne sous toutes ses formes, chez les très jeunes afin de maximiser leur bien-être futur afin d'en faire des citoyens qui auront une vie la plus harmonieuse possible.

Le développement de l’enfant est un processus global qui fait appel à 5 dimensions. Ces dimensions sont : la dimension affective, la dimension physique et motrice, la dimension sociale et morale, la dimension cognitive et la dimension langagière. Chacune de ces dimensions intervient toutefois à des degrés divers, selon les apprentissages de l’enfant et les activités auxquelles il s’adonne.

cap-petite-enfance-developpement-global-enfant
cap-petite-enfance-developpement-global-enfant

Les sphères du développement de l’enfant : physique, cognitif, affectif, social, émotionnel

Les stades de développement sont des points de repère qui peuvent nous aider à situer l’évolution d’un enfant par rapport à une normalité donnée. Ces stades nous permettent aussi de cerner les besoins de l’enfant selon son âge tout en fournissant des éléments de réponses intéressants en fonction de certaines difficultés qu’il peut vivre.

La dimension affective

Cette dimension permet à l'enfant de comprendre et d'exprimer ses émotions. C'est une dimension particulièrement importante, les nouvelles technologies comme la tablette, le téléphone étant des freins à cette bonne gestion : mettre une tablette ou un smartphone, ou même la télé aux mains de jeunes ou très enfants est de plus en plus souvent une bombe à retardement pour son bien-être futur (et même actuel, même si ce n'est pas immédiatement visible).

La satisfaction des besoins affectifs de l’enfant est tout aussi vitale que celle de ses besoins physiques. Aussi est-il de la plus haute importance de créer une relation affective stable et sécurisante avec l’enfant le plus tôt possible, car c’est à partir de cette relation qu’il pourra se développer harmonieusement : avant 3 ans : 0 tablette, 0 téléphone est déjà une bonne base.

cap-aepe-developpement-affectif-enfant
cap-aepe-developpement-affectif-enfant

La dimension physique

Cette dimension fait référence aux besoins physiologiques, physiques, sensoriels et moteurs de l’enfant. Le développement de ses habiletés motrices (agilité, endurance, équilibre, latéralisation, etc.) comprend la motricité globale (s’asseoir, ramper, marcher, courir, grimper, saisir un objet ...). Offrir aux enfants la possibilité de bouger favorise leur développement physique et moteur tout en les menant à acquérir de saine habitudes de vie et en préservant l’obésité.

Cette dimension comprend aussi bien la motricité globale (avec les membres qui permettent de marcher, courir, ...) que la motricité fine (avec les membres qui permettent d'effectuer des gestes très précis comme tenir un stylo par exemple)

cap-petite-enfance-gratuit-developpement-enfant
cap-petite-enfance-gratuit-developpement-enfant

La dimension sociale et morale

Le milieu de garde (école, crèche, centre, halte-garderie,...) offre à l’enfant l’occasion d’apprendre à entrer en relation avec d’autres, à exprimer et à contrôler ses émotions, à se mettre à la place de l’autre et à résoudre des problèmes. L’acquisition d’habiletés sociales et l‘émergence d'une conscience du bien et du mal lui permettant d’entretenir des relations de plus en plus harmonieuses avec son entourage et tenir compte de la perspective des autres avant d’agir.

La dimension cognitive (=connaissances)

Un milieu de vie stimulant permet à l’enfant de développer ses sens, d’acquérir des connaissances et des habiletés nouvelles et de comprendre de plus en plus le monde qui l’entoure. Les intervenants soutiennent les enfants sur ce plan en favorisant chez eux la réflexion, le raisonnement et la créativité : intelligence, mémoire, langage, numération sont autant de fonctions qui bien développées vont permettre à l'enfant de se se sentir bien plus à l'aise dans cette dimension.

cap-petite-enfance-developpement-cognitif
cap-petite-enfance-developpement-cognitif

La dimension langagière

Le développement du langage et la représentation symbolique sont renforcés par la vie de groupe. Les intervenants contribuent au développement des enfants sur ce plan en parlant avec eux et en les aidant à exprimer de mieux en mieux leurs besoins et leurs émotions, à poser des questions, à améliorer leur prononciation et leur vocabulaire.

Cours à lire (faites-en une fiche  mémo) : Larousse Médical : Développement de l'Enfant

Les rythmes de l’enfant

cap-aepe-gratuit-rythmes-enfant
cap-aepe-gratuit-rythmes-enfant

Pyramide de Maslow

La pyramide des besoins, ou pyramide de Maslow, est une représentation pyramidale de la hiérarchie des besoins, une théorie de la motivation élaborée à partir des observations réalisées dans les années 1940 par le psychologue Abraham Maslow.

 

Pyramide des besoins de Maslow
Pyramide des besoins de Maslow

Par A3nm — Travail personnel, CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=91140246Lien

Les 14 Besoins selon Virginia Henderson

Les 14 Besoins selon Virginia Henderson

Les besoins de l’enfant

Les besoins de l’enfant
Les besoins de l’enfant

Le sommeil de l’enfant

Le sommeil chez les jeunes enfants est souvent une préoccupation pour les parents. Les saines habitudes de sommeil sont essentielles pour favoriser un bon développement cognitif, comportemental, émotionnel et physique chez l’enfant. Par conséquent, la détection et les interventions en bas âge sont nécessaires pour réduire ou éliminer les mauvaises habitudes de sommeil le plus tôt possible.

Un sommeil insuffisant entraîne plusieurs effets négatifs pour les enfants.

Ils sont moins concentrés et alertes et ils peuvent éprouver des problèmes de mémoire, ils sont plus irritables, hyperactifs et impulsifs, ils peuvent faire des crises violentes et être d’humeur négative, ils présentent un risque accru de surpoids ou d’obésité.
A plus long terme, ces troubles peuvent entraîner des troubles de comportement et de l’humeur, un développement cognitif sous-optimal et l’obésité.

Le sommeil de l’enfant
Le sommeil de l’enfant

L’organisation générale du corps humain

Pour mieux comprendre cette organisation, allons nous promener sur une encyclopédie de référence : Wikipedia. Les points ci-dessous proviennent de Wikipedia et sont les résumés copiés de chacune des pages : ces résumés sont les bases à connaître pour le CAP Petite Enfance. Les schémas sont sur les liens des pages. En cliquant sur les liens, vous pourrez trouver d'autres informations, notamment les schémas corporels, que vous pourrez annoter et imprimer selon vos besoins.

cap-petite-enfance-gratuit-organisation-corps-humain
cap-petite-enfance-gratuit-organisation-corps-humain

Le Corps Humain (https://fr.wikipedia.org/wiki/Corps_humain)

Le corps humain est la structure culturelle et physique du corps d'un être humain. Le corps humain est constitué de plusieurs systèmes (nerveux, digestif, etc.), ainsi que de 206 os et 639 muscles dont 570 sont des muscles squelettiques.

Par Jmarchn — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=47551513

 

Descendons un peu plus dans la composition du corps humain

L'appareil digestif (https://fr.wikipedia.org/wiki/Appareil_digestif)

Le système digestif, appelé aussi appareil digestif, est l'ensemble des organes qui chez les animaux a pour rôle d'assurer l'ingestion et la digestion des aliments pour en extraire l'énergie et les nutriments nécessaires à la survie de l'organisme qui sont ensuite absorbés par l'organisme. Ce système est essentiel à la vie des animaux et se retrouve nécessairement pour toutes les espèces. Le rôle de ce système biologique est également d'assurer l'excrétion des matières alimentaires qui n'ont pu être absorbées par l'organisme.

cap-aepe-atsem-appareil-digestif
cap-aepe-atsem-appareil-digestif

L'appareil respiratoire (https://fr.wikipedia.org/wiki/Appareil_respiratoire)

L'appareil respiratoire, appelé aussi système respiratoire, est l'appareil (ensemble d'organes), qui permet la respiration, c'est-à-dire les échanges gazeux entre l'organisme et l'environnement.

Chez les animaux, la respiration désigne à la fois les mécanismes qui permettent les transferts de gaz entre l'organisme et l'environnement (absorption de dioxygène O2 et rejet de dioxyde de carbone CO2) et la respiration cellulaire (dégradation du glucose grâce au dioxygène pour fournir de l'énergie).

 

Cap-petite-enfance-appareil-respiratoire
Cap-petite-enfance-appareil-respiratoire

Par LadyofHats traduction by Berru, Jmarchn — The image i did myself as sources i used the books: Sobotta "atlas der anatomie des menschen" ISBN. 3 541 02828 9 , Churchill livingstone "gray's anatomy" ISBN. 0 433 01505 8, Interamericana. McGraw-hill "atlas forografico de anatomia del cuerpo humano" ISBN. 968 25 1677 3. Also used several online diagrams like ([1] and [2]), CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=6321728https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Respiratory_system_complete_fr.svg

L'appareil circulatoire (https://fr.wikipedia.org/wiki/Appareil_cardiovasculaire)

L'appareil cardiovasculaire, appareil circulatoire ou système sanguin, est un système circulatoire en circuit fermé qui assure le transport du sang du cœur vers les extrémités et les divers organes et, en retour, de ceux-ci vers le cœur. Il est constitué du cœur et des vaisseaux sanguins qui forment le système vasculaire, les vaisseaux lymphatiques qui composent le système lymphatique lui étant parfois associé.

cap-petite-enfance-appareil-circulatoire
cap-petite-enfance-appareil-circulatoire

Par User:Sansculotte — self-drawn, CC BY-SA 2.5, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=335448

L'appareil endocrinien (https://fr.wikipedia.org/wiki/Système_endocrinien)

Le système endocrinien est composé par l'ensemble des organes qui ont la capacité de relâcher des hormones dans le sang. Les cellules endocriniennes peuvent se situer dans un organe spécialisé dans la sécrétion d'hormones ; une glande endocrine, ou bien au sein d'un organe en amas de cellules endocrines ou en cellules isolées (système endocrine diffus).

L’étymologie du mot endocrine provient du grec ἔνδον, endos, "à l'intérieur" et κρίνω, krino "sécréter".

 

Illu endocrine system.png1 et 2 Épiphyse, hypophyse et hypothalamus
3 - Thyroïde
4 - Thymus
5 - Surrénales
6 - Pancréas endocrine
7 - Ovaires
8 - Testicules

Domaine public, Lien

 

L'appareil Génital (https://fr.wikipedia.org/wiki/Système_reproducteur)

Le système reproducteur d’un organisme, appelé aussi appareil génital ou reproducteur, est le système biologique constitué de l'ensemble des organes anatomiques qui participent à la reproduction. Chez les organismes sexués, on parle des organes sexuels ou des organes génitaux chez les animaux, ou encore des caractères sexuels primaires.

Les organes du système reproducteur remplissent au minimum les fonctions de production des cellules sexuelles nommées gamètes et de fécondation ; chez les hauts vertébrés, on y ajoute la gestation et la parturition (naissance, mise bas ou ponte).

Chez les animaux, le système reproducteur est fondé sur les gonades, les glandes qui produisent les gamètes : ovaire pour la gonade femelle et testicule pour la gonade mâle.

Female anatomy-nb.svg
CC BY-SA 3.0, Lien

Appareil génital féminin : 1. Trompes de Fallope 2. Fimbria 3. Vessie 4. Symphyse pubienne (os pubien) 5. Glande de Skene 6. Urètre 7. Clitoris 8. Bulbe du vestibule 9. Petite lèvre 10. Grande lèvre 11. Ovaire 12. Colon sigmoide 13. Utérus 14. Cul-de-sac vaginal (fornix) 15. Col de l’utérus (cervix) 16. Rectum 17. Vagin 18. Anus 19. Glande de Bartholin

Male anatomy number.svg
CC BY-SA 3.0, Lien

Appareil génital masculin : 1. Vessie 2. Symphyse pubienne (os pubien) 3. Pénis 4. Corps caverneux 5. Gland 6. Prépuce 7. Méat urétral 8. Côlon sigmoïde 9. Rectum 10. Vésicule séminale 11. Canal éjaculateur 12. Prostate 13. Glande de Cowper 14. Anus 15. Canal déférent 16. Épididyme 17. Testicule 18. Scrotum

L'appareil Urinaire (https://fr.wikipedia.org/wiki/Appareil_urinaire)

L’appareil urinaire du système excréteur est l’appareil permettant l’évacuation des produits du catabolisme d'un vertébré sous une forme liquide, l'urine, et assure par conséquent l'épuration du sang ainsi que le maintien de l'homéostasie au sein de l'organisme. Aussi, il maintient l'équilibre sanguin, soit le volume et la composition chimique du sang. Pour ce faire il élimine entre autres les surplus de certains minéraux, nommés électrolytes, et renvoie dans le sang les substances utiles au bon fonctionnement de l'organisme1. Chaque jour, un être humain produit 800 à 2000 millilitres d'urine. L'appareil urinaire fait partie du système excréteur1.

cap-petite-enfance-appareil-urinaire
cap-petite-enfance-appareil-urinaire

Urinary system.svg

1. Appareil urinaire humain : 2. Rein, 3. Pelvis rénal, 4. Uretère, 5. Vessie, 6. Urètre, 7. Glande surrénale, 8. Artère et veine rénales, 9. Veine cave inférieure, 10. Aorte abdominale, 11. Artère et veine iliaques communes, 12. Foie, 13. Gros intestin, 14. Pelvis

Par Jordi March i Nogué - Travail personnel-CC BY-SA 3.0, Lien

L'appareil Locomoteur (https://fr.wikipedia.org/wiki/Appareil_locomoteur)

L’appareil locomoteur est un système d'organes qui confère aux animaux la faculté de se mouvoir physiquement dans un milieu (aérien, terrestre, aquatique), en faisant usage de leurs muscles et de leur squelette.

Hormis la locomotion, le squelette procure également un support et une protection aux organes internes. Chez de nombreux organismes, le squelette est également utilisé pour stocker des graisses et des minéraux et pour produire des cellules sanguines.
Appareil locomoteur humain

L'appareil locomoteur humain se compose du squelette humain, fait d'os attachés aux autres os par des articulations, et de muscles squelettiques attachés au squelette par des tendons.

Chez la plupart des animaux à appareil locomoteur solide, la moelle osseuse jaune est utilisée pour stocker de l'énergie pour les muscles et la moelle rouge produit des cellules sanguines dont certaines transportent l'oxygène requis par le corps.

cap-petite-enfance-appareil-locomoteur
cap-petite-enfance-appareil-locomoteur

Le système nerveux (https://fr.wikipedia.org/wiki/Système_nerveux)

Le système nerveux est un système biologique animal responsable de la coordination des actions avec l'environnement extérieur et de la communication rapide entre les différentes parties du corps. Les êtres vivants dotés d'un système nerveux sont nommés eumétazoaires.

Il exerce un contrôle sur l'ensemble du corps qui se traduit par des actes volontaires ou involontaires, et des sensations qui sont conscientes ou inconscientes.

Chez tous les vertébrés, on distingue le système nerveux central (encéphale et moelle épinière) du système nerveux périphérique (nerfs et ganglions nerveux). À l’échelle cellulaire, le système nerveux est défini par la présence de cellules hautement spécialisées appelées neurones, qui ont la capacité, très particulière, de véhiculer un signal électrochimique. En outre, le système nerveux contient des cellules de support appelées cellules gliales, qui apportent un soutien structurel et fonctionnel aux neurones.

Le système nerveux gère les informations sensorielles, coordonne les mouvements musculaires et régule le fonctionnement des autres organes. Chez les animaux dotés d'un cerveau limbique, il régule également les émotions et chez ceux dotés d'un cerveau cognitif, il est le siège de l'intellect1.

Systeme Nerveux Central & Peripherique du corps Humain..png
Par Dailly Anthony - Travail personnel, CC BY 3.0, Lien

Les organes (https://fr.wikipedia.org/wiki/Organe)

Un organe est un groupe de tissus collaborant à une même fonction physiologique. Certains organes assurent simultanément ou alternativement plusieurs fonctions, mais dans ce cas, chaque fonction est généralement assurée par un sous-ensemble de cellules.

Le niveau d'organisation supérieur à l'organe sont les appareils et les systèmes, qui remplissent un ensemble de fonctions complémentaires. Le niveau d'organisation inférieur à l'organe est le tissu.

L'étude des organes relève de l'anatomie, qui fait partie du domaine de la biologie.

Les organes peuvent être décrits par des planches anatomiques, des préparations anatomiques, des représentations en cire ou des modèles informatiques.

Coeur (https://fr.wikipedia.org/wiki/Coeur)

Le cœur est un organe musculaire creux qui assure la circulation sanguine en pompant le sang vers les vaisseaux sanguins et les cavités du corps à travers des contractions rythmiques. L'adjectif cardiaque veut dire « qui a un rapport avec le cœur » ; il vient du grec kardia (καρδία) « cœur » 1, et de la racine indo-européenne ḱḗr (« entrailles »).

Heart numlabels.svg

Schéma du cœur et des principaux vaisseaux : 1. oreillette droite - 2. oreillette gauche - 3. veine cave supérieure - 4. aorte - 5. artère pulmonaire - 6. veine pulmonaire gauche inférieure - 7. valve mitrale - 8. valve aortique - 9. ventricule gauche - 10. ventricule droit - 11. veine cave inférieure - 12. valve tricuspide - 13. valve pulmonaire - Flèches : sens de circulation du sang

Par Stanisław Skowron, CC BY-SA 3.0, Lien

 

Poumons (https://fr.wikipedia.org/wiki/Poumon)

Le poumon est un organe intrathoracique pair de l'appareil respiratoire, permettant l'échange des gaz vitaux, notamment l'oxygène et le dioxyde de carbone. L'oxygène est nécessaire au métabolisme de l'organisme, et le dioxyde de carbone doit être évacué. Chez l'homme, le poumon droit pèse environ 650 grammes tandis que le poumon gauche pèse 550 grammes environ.

CAP Petite Enfance Poumons

Poumons humains : 1 : Trachée 2 : Veine pulmonaire 3 : Artère pulmonaire 4 : Conduit alvéolaire 5 : Alvéole pulmonaire 6 : Incisure cardiaque 7 : Bronchioles 8 : Bronche tertiaire (segmentaire) 9 : Bronche secondaire (lobaire) 10 : Bronche primaire (souche) 11 : Larynx

Par An officer or employee of the United States Government - Domaine public, Lien

Reins (https://fr.wikipedia.org/wiki/Rein)

Le rein est un organe de l'appareil urinaire des vertébrés. Il a de multiples fonctions : hormonales, de régulation de la pression sanguine et d'élimination des toxines. Il assure ainsi, par filtration et excrétion d'urine, l'équilibre hydroélectrolytique (homéostasie) du sang et de l'organisme en général.

Foie (https://fr.wikipedia.org/wiki/Foie)

Le foie est le plus gros organe abdominal et fait partie de l'appareil digestif sécrétant la bile et remplissant plus de 300 fonctions vitales1, notamment les trois suivantes : une fonction d'épuration, une fonction de synthèse et une fonction de stockage. Il s'agit d'une glande amphicrine permettant la synthèse de la bile (rôle exocrine) ainsi que celle de plusieurs glucides et lipides (rôle endocrine). Il joue aussi un rôle important dans l'hémostase. Il s'agit d'un organe richement vascularisé.

Estomac (https://fr.wikipedia.org/wiki/Estomac)

L'estomac (en grec ancien στόμαχος) (aussi appelé poche stomacale) est la portion du tube digestif en forme de poche, située entre l’œsophage et le duodénum. L'œsophage reçoit les aliments mâchés dans la bouche et déglutis dans l'estomac. Chez l’être humain, l’organe est en forme de J majuscule, à l’âge adulte il mesure 25 × 8 × 5 cm, contient 0,5 litre à vide, et peut contenir jusqu’à 4 l. L’estomac est en rapport anatomique avec le foie (à droite), la rate (à gauche), le pancréas (en arrière), le diaphragme (en haut) et les intestins (en bas). Il est situé au-dessus du mésocôlon (étage sus-mésocolique).

cap petite enfance estomac
cap petite enfance estomac

Situation de l'estomac humain. 1 : œsophage, 2 : estomac, 3 : rate, 4 : veine gastrique droite , 5 : veine mésentérique supérieure, 6 : veine porte, 7 : duodénum, 8 : ligament falciforme, 9 : ligament hépato-duodénal, 10 : rein droit (rétro-péritonéal), 11 : ligament hépato-gastrique, 12 : vésicule biliaire.

Par Epithelyann - Travail personnel - CC BY-SA 4.0, Lien

Intestin (https://fr.wikipedia.org/wiki/Intestin)

L'intestin est une partie du tube digestif, qui contribue à la digestion des aliments et au passage des nutriments vers le sang et le reste de l'organisme chez les bilatériens. Cette partie de l'appareil digestif s'étend de la sortie de l'estomac à l'anus. Chez les humains et la plupart des mammifères, il est divisé en deux parties appelées l’intestin grêle et le gros intestin. Chez les animaux à système circulatoire, c'est la partie du corps qui assure l'assimilation dans le sang des nutriments provenant des aliments. L'intestin en bonne santé est une barrière contre certains microbes, mais perméable aux nutriments. Il est le lieu d'une intense vie microbienne (microbiote intestinal, microbiote intestinal humain). Toute altération anormale de sa perméabilité peut affecter l'organisme entier1.

cap petite enfance intestins
cap petite enfance intestins

Par William Crochot www.cancer.gov, Domaine public, Lien

Vessie (https://fr.wikipedia.org/wiki/Vessie)

La vessie est l'organe du système urinaire dont la fonction est de recevoir l'urine terminale produite par les reins puis de la conserver avant son évacuation au cours de la miction. L'urine arrive dans la vessie par les uretères et est émise via l'urètre.

cap petite enfance vessie
cap petite enfance vessie

Système urinaire: Système urinaire Rein Pelvis rénal Uretère Vessie Urètre Glande surrénale Artère et veine rénales Veine cave inférieure Aorte abdominale Artère et veine iliaques communes Foie Gros intestin Pelvis

Par Jordi March i Nogué - Travail personnel - CC BY-SA 3.0, Lien

Sphincters et acquisition de la propreté

Sphincter

Un sphincter est un muscle circulaire situé autour d’un conduit naturel (tube digestif, vessie, etc.). Sa contraction permet de fermer partiellement ou totalement un orifice ou un conduit du corps.

Sa commande peut être volontaire ou automatique (en réflexe à certaines stimulations)

Enurésie (https://fr.wikipedia.org/wiki/énurésie_nocturne)

L’énurésie nocturne est une affection caractérisée par la survenue pendant le sommeil de mictions involontaires et inconscientes chez l’enfant de plus de cinq ans ou l’adulte. C’est ce que désigne familièrement l’expression « faire pipi au lit ». L’énurésie est due à un sommeil trop profond, à un manque de maturité du réflexe de miction ou à un trouble psycho-affectif. Dans de rares cas, l’énurésie nocturne est le signe d’une malformation de l’appareil urinaire voire d’une malformation d’Arnold Chiari.

L’énurésie nocturne est dite primaire si l’enfant a toujours mouillé son lit et secondaire si une période de propreté de six mois a été observée. Dans ce cas, la cause est souvent un trouble psycho-affectif.

Elle est dite monosymptomatique si elle est isolée, c’est-à-dire si elle n’est pas associée à une énurésie

 

Encoprésie (https://fr.wikipedia.org/wiki/Encoprésie)

L’encoprésie est une forme d'incontinence fécale1. Elle peut être présente chez un enfant de plus de quatre ans2 ou chez l'adulte. La manifestation principale est la perte involontaire de matière fécale. Les causes et origines peuvent être physiologiques ou psychologiques.

 

Acquisition de la propreté

Étape essentielle de l'autonomie de l'enfant, l'acquisition de la propreté s'effectue en général au cours de la 2e ou la 3e année pour la propreté de jour et entre 2 et 4 ans, selon les enfants, pour la propreté nocturne. Elle relève d'un processus naturel : à un stade de son développement, l'enfant est apte à devenir propre « de lui-même » sans devoir être contraint à un apprentissage.

Évolution

La maîtrise du sphincter anal s'obtient avant celle du sphincter vésical. Par ailleurs, l'acquisition de la propreté de jour précède celle de la propreté de nuit, plus difficile à contrôler. Cette progression peut être marquée par quelques retours en arrière, notamment à l'occasion de la survenue d'événements à forte charge affective tels que la naissance d'un frère ou d'une sœur ou encore une séparation d'avec les parents.

Éducation à la propreté (https://www.larousse.fr/encyclopedie/medical/acquisition_de_la_propreté/15558)

L'éducation à la propreté ne doit pas être entreprise trop précocement ni par la contrainte. On risque en effet de perturber l'enfant, de retarder l'acquisition physiologique normale et même d'obtenir un résultat opposé à celui recherché (énurésie, ou émission nocturne d'urine après 3 ans, refus d'autonomie de l'enfant). L'enfant doit avoir la libre disposition de son pot. On l'aidera à ôter sa couche quand il manifeste un besoin. On lui demandera, lorsqu'il commence à devenir propre, s'il souhaite ou non mettre une couche pour la sieste et on respectera son désir. Il faut le soutenir dans sa volonté de devenir « grand », l'encourager dans chaque étape de l'apprentissage de la propreté et l'accompagner dans les moments difficiles. Il faut aussi dédramatiser tous les petits « accidents » qui pourraient le vexer ou l'humilier.

Dans tous les cas, on proscrira les séances de pot à heures fixes, l'usage de la force ou des menaces, les moqueries, les réveils nocturnes imposés, le rationnement d'eau le soir. L'acquisition de la propreté se fait sans contrainte et, en général, rapidement si on laisse à l'enfant la possibilité de « choisir » son moment.

Les organes des sens, l’évolution du système nerveux

https://fr.wikipedia.org/wiki/Sens_(physiologie)

Du point de vue de la physiologie, les sens sont les systèmes de récepteurs de la perception. Les sens et leur fonctionnement, leur classification, et la théorie épistémologique qui soutient leur étude sont des sujets abordés par plusieurs disciplines, principalement les neurosciences, mais aussi la psychologie cognitive (ou science cognitive), et toutes les philosophies et études sociales telle l’anthropologie ayant trait à la perception.

Il est communément admis en Occident, depuis Aristote que l'être humain possède cinq sens.

 

L'ouïe (https://fr.wikipedia.org/wiki/Ouïe)

L'espèce humaine entend les sons forts, dans une plage de fréquences de 20 à 16 000 hertz, dont la largeur diminue fortement pour les sons faibles. L'acuité auditive maximale se situe dans la plage de 1 à 2,5 kHz. La perception du volume sonore est liée par des relations complexes à son évolution dans le temps ; l'être humain est capable de différencier finement (moins de 1 % d'écart) des sons d'une fréquence fondamentale entre 100 et 4 500 Hz environ. En dehors de ces limites, la discrimination des hauteurs est très dégradée.

cap petite enfance ouie
cap petite enfance ouie

La Vision

La vue est le sens qui permet de réagir à l'environnement distant au moyen des rayonnements lumineux.

L'œil est l'organe de la vue, mais la vision, c'est-à-dire la perception visuelle, implique des zones spécialisées du cerveau. Le cortex visuel synthétise les influx nerveux et les traces mémorielles des expériences visuelles passées pour identifier des formes, des couleurs, des textures, des reliefs.

La plupart des espèces vivantes animées possèdent un sens de la vue, dont les caractéristiques, variées, dépendent de leur environnement.

cap-petite-enfance-oeil
cap-petite-enfance-oeil

Par Rhcastilhos -  CC BY-SA 3.0, Lien

Le Toucher

Le toucher donne des informations par contact de la peau avec la surface des corps solides et accessoirement par exposition aux fluides (eau, air, etc.). Une bonne partie de ces informations sont spécifiques : la température ou la consistance ne pourraient être connues autrement.

C'est dans les différents corpuscules tactiles, structures plus ou moins spécialisées de la peau, qu'il faut chercher les prémices des différentes informations élaborées par le système nerveux.

Le toucher dans sa dépendance à la peau est le sens le moins vulnérable : quand la vue ou l'ouïe sont altérées, le tact permet encore une interaction fine avec le monde environnant. Il est donc exploité par les amblyopes qui utilisent en particulier l'extrême sensibilité des doigts pour s'informer et améliorer leur communication. L'accès aux textes par le braille est l'application majeure de ce potentiel.

Le goût (https://fr.wikipedia.org/wiki/Goût)

Le goût (également écrit gout dans la nouvelle orthographe1), ou la gustation, est le sens qui permet d'identifier les substances chimiques sous forme de solutions par l'intermédiaire de chémorécepteurs situés sur la langue (récepteurs de Vugo). Il joue un rôle important dans l'alimentation en permettant d'analyser la saveur des aliments. La perception du goût est intimement liée à l'odorat et le terme « goût » englobe ces deux sens dans le langage courant.

L'odorat (https://fr.wikipedia.org/wiki/Olfaction)

L'olfaction ou l'odorat est le sens qui permet d'analyser les substances chimiques volatiles (odeurs) présentes dans l’air.

L'olfaction est un sens vital pour de nombreuses espèces1 ; il est par exemple utile ou nécessaire pour les activités de recherche alimentaire (chasse, recherche de végétaux appétents, etc), l’évitement des prédateurs, la localisation du lieu de nidification, ponte, reproduction, mise bas, etc., pour la reconnaissance et le marquage du territoire, pour la communication entre individus par messages olfactifs, pour la recherche de partenaires sexuels, et pour la pollinisation des fleurs, etc.

Ce sens est moins utilisé chez l’être humain que chez de nombreux mammifères pour lesquels il est prépondérant, néanmoins, l'odeur personnelle semble encore jouer un ou plusieurs rôles chez l'humain en termes de communication non verbale2, à plusieurs âges de la vie, avec des nuances notamment selon le sexe (Homme/Femme)3, selon l'âge ou selon les contextes socio-culturels4,5.

Le handicap : notion, définition, types de handicap

Définition et présentation https://fr.wikipedia.org/wiki/Handicap

Le handicap est la limitation des possibilités d'interaction d'un individu avec son environnement, menant à des difficultés psychologiques, intellectuelles, sociales ou physiques. Le handicap est d'abord pensé comme relatif à une déficience provoquant une incapacité — permanente ou non — puis il est redéfini relativement à une inégalité de moyens, en intégrant l'idée que « des interventions destinées à lever les obstacles environnementaux et sociaux sont nécessaires »1.

Le terme de « handicap » a ainsi acquis en plus du médical une dimension sociale, et il renvoie aux difficultés de la personne dite « en situation de handicap »2 face à un environnement donné en matière d'accessibilité, d'expression, de compréhension ou d'appréhension. Le niveau de handicap, c'est-à-dire l'ampleur des limitations d'activité et de participation, est ainsi variable en fonction des contextes (sociétaux, humains, techniques, juridiques, etc.).

Le handicap affecte 80 millions de personnes en Europe3 et 650 millions dans le monde entier4, voire un milliard de personnes selon le Rapport mondial sur le handicap de l'OMS et de la Banque mondiale en 20115. La prévalence du handicap dans 54 pays de l'étude de l'OMS est estimée à 15 % de la population mondiale5, et dans 80 % des cas il s'agirait de handicaps invisibles. Seulement 10 % des personnes en situation de handicap disposent d'outils pour les aider dans leur vie quotidienne6.

 

Types de handicap

Le handicap moteur

      • Il se caractérise par une capacité limitée pour un individu de se déplacer ou de bouger certains membres.
      • L'atteinte à la motricité peut être partielle ou totale, temporaire ou permanente.

Le handicap sensoriel

      • Il se caractérise par l'incapacité d'un individu à utiliser un de ses sens partiellement ou totalement (en général la vue ou l'ouïe).
      • Cet handicap peut être temporaire ou permanent.

Le handicap psychique

      • L'individu est atteint par une pathologie mentale entraînant des troubles intellectuels, affectifs ou émotionnels.

Le handicap mental

      • Il s'agit d'une déficience des fonctions mentales qui entrainent des difficultés de compréhension, de communication, de conceptualisation,etc.

Les maladies invalidantes

      • Ce sont des maladies qui peuvent provoquer un handicap temporaire ou évolutif dans le temps.
les differents types de handicap
les differents types de handicap

Performances Attendues

  • Repérer et identifier les acquis et les aptitudes de l’enfant
  • Consulter les documents de liaison

Critères d'évaluation

  • Repérage du degré de développement et d’autonomie de l’enfant, prise en compte de ces éléments pour la mise en œuvre de l’action
  • Sélection pertinente des données, informations récentes et diversifiées
  • Prise en compte du contexte de l’activité
  • Traduction et interprétation correctes des instructions règlementaires et des protocoles

Indicateurs d'évaluation

  • Décrire les sphères du développement de l’enfant sous les aspects affectif, social, physique, cognitif et émotionnel
  • Citer les 5 dimensions primordiales du développement global, interactif et dynamique de l’enfant avant 3 ans
  • Décrire les types de handicap les plus fréquemment rencontrés

Aide guidée pour le

CAP AEPE

95% de réussite

100% Gratuit par LaBoiteAConcours

SANS UTILISATION du CPF



Préparation ATSEM

DIGITALE

100% en ligne


Préparation ATSEM

CLASSIQUE

En ligne et suivi personnalisé, oral avec expert concours

Préparation ATSEM

INTEGRALE

Version en ligne, version papier, suivi personnalisé, oral avec expert concours

Cours Gratuit CAP Petite Enfance – EP1 Déterminer le degré de développement et d’autonomie de l’enfant

Vous pourrez aussi aimer