Cette page vous plaît ? Partagez-la

Le système de santé

Au niveau international : définition de la santé par l'OMS.

L'OMS définit la bonne santé comme étant "un état de bien-être complet physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en l'absence de maladie ou d'infirmité".

Au niveau national : Les programmes nationaux de santé (PNS) et le système de soins.

En France, il existe des programmes nationaux, renouvelés tous les 5 ans, pour sensibiliser la population aux gestes d'hygiène et à la prise en charge de chacun de sa santé.

Exemple de programmes nationaux : "Mon environnement, ma santé" 2020 – 2024" est un plan qui vise à sensibiliser les citoyens à prendre davantage conscience de son environnement car celui-ci a une influence sur la santé de l'individu.

Le système de soins permet à chaque individu de bénéficier de soins de santé chez un médecin généraliste ainsi que chez des spécialistes en étant remboursé des frais inhérents aux consultations.

Pour bénéficier du remboursement des soins de santé, chaque individu de plus de 16 ans doit souscrire une assurance maladie et avoir un médecin traitant. Il recevra alors une carte Vitale et aura également la possibilité de créer un dossier médical partagé (DMP) qui permet un meilleur suivi de sa santé.

Au niveau individuel : schéma de Dahlgren et capital santé.

Nous avons tous un capital santé qui dépend de plusieurs facteurs, Ceux-ci ont été repris par Dahlgren et Whitehead dans le schéma ci-dessous :

Le système de santé
Le système de santé

En résumé :

Point de vue international

  • Définition de la bonne santé comme étant un état de bien-être complet tant au niveau physique que psychologique et social.

Actions nationales

  • Programmes nationaux de santé (PNS) : exemple "Ma santé mon environnement 2020-2024".

Système de soins de santé français

  • - Toute personne de plus de 16 ans doit souscrire une assurance maladie.
  • - Cela implique le paiement de cotisations sociales basée sur le revenu. Celle-ci permet à chacun de bénéficier de remboursements de soins de santé (via la carte Vitale).

Possibilités individuelles

  • Facteurs influençant la santé (schéma de Dahlgren et Whitehead).
    • - Quatre facteurs externes principaux ont été relevés en plus des facteurs internes (sexe, génétique, etc.). Il s'agit du mode de vie, de l'entourage social, des conditions de vie et de travail, de l'environnement social, culturel et économique.
  • Actions influençant notre santé
    • Nous pouvons renforcer notre capital santé en menant une vie équilibrée.

Système de santé
Système de santé

Aide guidée pour le

CAP AEPE

95% de réussite

100% Gratuit par LaBoiteAConcours

SANS UTILISATION du CPF



Préparation ATSEM

DIGITALE

100% en ligne


Préparation ATSEM

CLASSIQUE

En ligne et suivi personnalisé, oral avec expert concours

Préparation ATSEM

INTEGRALE

Version en ligne, version papier, suivi personnalisé, oral avec expert concours

Le sommeil, un rythme biologique

 

Fonctionnement du sommeil : les cycles circadiens et phases du sommeil

Notre sommeil évolue en cycles circadiens (Le rythme circadien regroupe tous les processus biologiques cycliques d'une durée d'environ 24 heures) qui se répètent 4 à 5 fois durant la nuit.

Ces cycles ont une durée de 1 à 2 heures et sont composés de différentes phases allant d'un sommeil léger au sommeil profond. Nos cycles de sommeil peuvent être schématisés ainsi :

Endormissement -> Sommeil lent -> Sommeil paradoxal

Les fonctions du sommeil

Lors du sommeil lent, le corps récupère de la fatigue physique, psychologique et mentale. C'est également la période pendant laquelle il crée de nouvelles cellules, élimine les toxines, renforce son système immunitaire et reconstitue un stock d'énergie pour la journée suivante.

Durant le sommeil paradoxal, le corps élimine les stress, diffuse les hormones de la bonne humeur et traite tous les apprentissages faits tout au long de la journée passée.

 

Les troubles du sommeil

Un manque de sommeil ou un sommeil troublé peuvent avoir des conséquences néfastes sur notre corps et notre esprit.

Les troubles principaux du sommeil sont les insomnies, les apnées et les jambes lourdes. Ils sont entre autres influencés par notre mode de vie, des habitudes néfastes ou encore des nuisances environnementales.

 

Comment favoriser un sommeil réparateur

Voici différentes astuces qui permettent de favoriser un sommeil réparateur :

  • Se coucher à heures régulières et se relaxer.
  • Manger léger.
  • Se relever et s'occuper en cas de réveil nocturne et retourner se coucher lorsque le nouveau cycle de sommeil apparaît.
  • Pratiquer une activité physique en après-midi.
  • Créer des conditions apaisantes pour s'endormir harmonieusement (silence, obscurité, éviter les écrans, etc.)

 

En résumé :

Fonctionnement du sommeil

  • - Le sommeil se déroule en cycle circadien d'une durée moyenne d'1h30.
  • - Il est constitué d'une phase de sommeil lent et d'une phase de sommeil paradoxal.

Les fonctions du sommeil

  • - Il permet la création de nouvelles cellules.
  • - Il restaure notre corps en évacuant les toxines et les stress.
  • - Il renforce notre immunité.
  • - Il permet de mémoriser les nouveaux apprentissages de la journée.
  • - Il génère un nouveau stock d'énergie pour la journée à venir.

Les troubles du sommeil

  • - Il s'agit principalement des insomnies, des apnées, du syndrome des jambes lourdes, de sommeil agité ou de difficultés à s'apaiser.
  • - Les troubles du sommeil sont en grande partie influencés par notre mode de vie.

Actions pour un sommeil réparateur

  • - Se coucher à heures régulières.
  • - Manger équilibré et léger.
  • - Pratiquer une activité sportive régulière.
  • - Créer un environnement apaisant pour le sommeil.
  • - Se relever en cas d'insomnie jusqu'à la venue d'un nouveau cycle de sommeil.

Le sommeil, un rythme biologique
Le sommeil, un rythme biologique

Aide guidée pour le

CAP AEPE

95% de réussite

100% Gratuit par LaBoiteAConcours

SANS UTILISATION du CPF



Préparation ATSEM

DIGITALE

100% en ligne


Préparation ATSEM

CLASSIQUE

En ligne et suivi personnalisé, oral avec expert concours

Préparation ATSEM

INTEGRALE

Version en ligne, version papier, suivi personnalisé, oral avec expert concours

L'activité physique

Définition de l'activité physique

L'activité physique concerne tout ce qui touche au mouvement :faire du sport bien sûr mais aussi jardiner, marcher de manière soutenue, etc.

Il est recommandé de solliciter son corps de façon sportive au minimum 30 minutes par jour pour les adultes et 1h/jour pour les enfants.

 

Fonctionnement du corps humain

Le corps humain est constitué de différents muscles qui interagissent lors de l'effort physique.

On classe les muscles selon leur forme :

  • Les muscles en fuseau (par exemple les biceps).
  • Les muscles plats (par exemple le diaphragme).
  • Les muscles en anneau (par exemple le sphincter).

Et selon leur localisation :

  • Les muscles viscéraux.
  • Les muscles cardiaques.
  • Les muscles squelettiques.

 

Lors de l'effort physique, tout le corps est sollicité. Ainsi, la peau transpire afin de réguler la température. L'appareil cardio-vasculaire fait circuler davantage de sang pour apporter plus de dioxygène et de nutriments au muscles. Enfin, l'appareil respiratoire (les poumons) se dilate pour oxygéner davantage le corps.

 

Risques liés à la sédentarité

Le manque d'activité physique peut avoir des conséquences vraiment néfastes pour l'individu. En effet, la sédentarité est considérée comme l'une des quatre causes principales de décès dans le monde.

 

Bienfaits d'une activité physique régulière

Pratiquer une activité physique quotidienne apporte :

  • Le bien-être et le maintien physique et mental.
  • La réduction du stress, des maladies et des états dépressifs.
  • L'amélioration de l'état de santé et de notre condition physique.

 

En résumé :

Définition de l'activité physique

  • - L'activité physique impliquent tous les mouvements exécutés de manière soutenues (sport, marche, ...).
  • - L'OMS conseille un minimum de 30 minutes par jour d'activité physique pour les adultes et au moins 1 heure pour les enfants.

Fonctionnement du corps humain

  • - Toutes les parties du corps et les fonctionnalités (respiration, rythme cardiaque, transpiration, ...) sont interreliées et travaillent ensemble.
  • - Les muscles sont classés selon leur forme (en anneau, plats, en fuseau) et leur localisation (squelettiques, cardiaques, viscéraux).

Risques liés à la sédentarité

  • - La sédentarité est l'une des 4 principales causes de mortalité.

Bienfaits d'une activité physique régulière

  • - Elle apporte bien-être, diminution du stress et des maladies.
  • - Elle renforce notre système immunitaire et notre ossature.
  • - Elle améliore notre santé mentale et physique.

Activité physique
Activité physique

Aide guidée pour le

CAP AEPE

95% de réussite

100% Gratuit par LaBoiteAConcours

SANS UTILISATION du CPF



Préparation ATSEM

DIGITALE

100% en ligne


Préparation ATSEM

CLASSIQUE

En ligne et suivi personnalisé, oral avec expert concours

Préparation ATSEM

INTEGRALE

Version en ligne, version papier, suivi personnalisé, oral avec expert concours

Les addictions

Définition

L'addiction est définie comme étant une dépendance physique ou psychologique à une substance ou à un comportement. Ceux-ci peuvent être licites ou illicites.

Pour nous aider à savoir si un individu est soumis à un comportement addictif, nous pouvons nous référer aux 11 critères émis par l' American Psychiatric Association. Si nous répondons positivement à 2 ou plus de ces critères cela signifie que nous sommes addictifs faiblement, modérément ou de manière aiguë.

Les facteurs conduisant aux addictions

Certaines substances telles que l'alcool, le cannabis et diverses drogues sont constituées des produits addictifs et ont donc une influence sur l'état de dépendance de l'individu.

D'autre part, nous ne sommes pas tous égaux dans notre capacité à contrôler les effets addictifs des comportements et des produits. En effet, notre environnement social, environnemental mais aussi nos gènes influent sur nos comportements addictifs.

Les conséquences des addictions

Après une courte durée d'euphorie, les addictions provoquent un mal-être physique et mental. Si la prise de produits addictifs persiste dans le temps, l'isolement, la fatigue et une certaine inertie peuvent subvenir puis des maladies et des dégradations physiques voire la mort.

Les comportements addictifs peuvent également être source de difficultés professionnelles, familiales et sociales.

Les actions préventives mises en place par l'État

L'entourage social peut avoir un impact positif ou négatif sur les comportements addictifs d'un individu.

De plus, l'État a mis en place une série d'actions préventives pour sensibiliser les citoyens aux risques d'addiction. Des structures anonymes et gratuites pour l'accompagnement des personnes souffrant d'addictions existent également.

Il existe enfin plusieurs lois qui réglementent et punissent les comportements addictifs et aussi leur vente.

 

En résumé

Définition

  • - L'addiction est une dépendance à une substance (drogues, alcool, etc.) ou à un comportement (jeux, réseaux sociaux, ...).

Les facteurs conduisant aux addictions

  • - Nous ne sommes pas tous égaux devant les addictions. Des facteurs internes et externes peuvent être influents. (gènes, environnement social et familial, ...).
  • - Certaines substances contiennent des produits addictogènes qui conduisent à la dépendance.

Les conséquences des addictions

  • - Les addictions provoquent des dégradations physiques et mentales ainsi que des maladies.
  • - Elles ont également un effet néfaste sur nos relations familiales, amicales et professionnelles.

Les actions préventives mises en place part l’État

  • - L'État a mis en place des centres d'aide et d'écoute gratuits.
  • - D'autre part, la consommation et la vente de substances illicites entrainent des sanctions pénales (amende et emprisonnement).

Les addictions
Les addictions

Aide guidée pour le

CAP AEPE

95% de réussite

100% Gratuit par LaBoiteAConcours

SANS UTILISATION du CPF



Préparation ATSEM

DIGITALE

100% en ligne


Préparation ATSEM

CLASSIQUE

En ligne et suivi personnalisé, oral avec expert concours

Préparation ATSEM

INTEGRALE

Version en ligne, version papier, suivi personnalisé, oral avec expert concours

Sexualité et moyens de contraception

 

Fonctionnement du corps humain

A partir de la puberté, le corps de l'homme produit 300 millions de spermatozoïdes par jour et ce, jusqu'à sa mort. La durée de vie d'un spermatozoïde est d'environ deux jours.

A partir de la puberté et jusqu'à la ménopause, la femme produit un ovule chaque mois qui mourra au bout de cinq jours s'il n'est pas fécondé.

 

La nidification

La nidification se produit lorsqu'un ovule est fécondé par un spermatozoïde. Le zygote (l'œuf) se loge alors dans l'utérus et continue sa gestation.

 

Les moyens de contraception

Pour éviter la fécondation, il existe plusieurs moyens de contraception masculine ou féminine.

L'homme peut utiliser un préservatif (contraception mécanique) ou faire une vasectomie.

La femme peut utiliser un moyen de contraception mécanique (stérilet au cuivre, préservatif féminin) ou une contraception chimique (pilule, stérilet hormonal, implant, patch, anneau, injection).

 

Les contraceptions d'urgence

En cas de doute, il existe également la pilule du lendemain qui empêche l'ovulation et la nidification du zygote. Elle est transmise par les pharmacies sans prescription médicale.

Si la femme a une grossesse non désirée et qu'elle ne souhaite pas la poursuivre, elle a la possibilité de faire une interruption de grossesse (IVG) dans les 12 premières semaines de grossesse.

 

Les centres d'aide

Il existe des espaces d'écoute, appelés plannings familiaux, et des centres médicaux gratuits et anonymes pour toutes personnes ayant besoin d'un accompagnement dans ce domaine. Un numéro gratuit est également disponible en cas de décision d'IVG : 0800 08 11 11.

 

En résumé :

Fonctionnement

  • - Chez l'homme : production de spermatozoïdes.
  • - Chez la femme : production d'ovules jusqu'à la ménopause.

La nidification

  • - Fécondation de l'ovule dans les trompes de fallope
  • - Nidification dans l'utérus
  • - Développement du zygote en embryon puis en fœtus.

Les moyens de contraception

  • - Contraception mécanique masculine : préservatif ou vasectomie.
  • - Contraception mécanique pour la femme : préservatif féminin ou stérilet en cuivre.
  • - Contraception chimique pour la femme : pilule, patch, anneau, injection, stérilet hormonal.

Les contraceptions d'urgence

  • - Pilule du lendemain.
  • - IVG en cas de grossesse non désirée possible jusqu'à 12 semaines après la conception.

Les centres d'aide

  • - Les centres de plannings familiaux sont gratuits et anonymes.
  • - On peut y trouver une aide psychologique et médicale.
sexualité et contraception
sexualité et contraception

Les infections sexuellement transmissibles (IST)

Définition

Les IST sont des maladies transmises sexuellement ou par contact sanguin qui sont infectieuses. Leurs symptômes ne sont pas toujours tout de suite visibles. Certaines maladies sont curables mais d'autres comme le virus du sida et les hépatites sont mortelles.

 

Les différents types d'IST

Les virus
  1. Le papilloma virus (HPV)
  • Transmission : par pénétration ou contact bouche-sexe/anus, peau contre peau, de la mère à l'enfant pendant la grossesse.
  • Symptômes : verrues sur les organes.
  1. L'herpès
  • Transmission : par lésion, contact avec une muqueuse ou contact bouche-sexe.
  • Symptômes : vésicules, aphtes génitaux ou sur les lèvres.
  1. L' hépatite B
  • Transmission : par voie sexuelle, contact bouche-sexe-anus ou par voie sanguine.
  • Symptômes : fatigue, troubles digestifs, jaunisse.
  1. L' hépatite C
  • Transmission : par voie sanguine ou sexuelle.
  • Symptômes : fatigue, troubles digestifs, jaunisse.
  1. Le virus du sida
  • Transmission : par voie sexuelle, sanguine et contact bouche-sexe/anus.
  • Symptômes : fièvre, diarrhée et diminution du système immunitaire.

 

Les bactéries
  1. La chlamydiose
  • Transmission : par voie sexuelle, contact bouche-sexe-anus ou de la mère à l'enfant.
  • Symptômes : écoulement, brûlures, démangeaisons, douleurs abdominales.
  1. La gonorrhée
  • Transmission : par voie sexuelle, contact bouche-sexe-anus ou de la mère à l'enfant pendant la grossesse.
  • Symptômes : écoulement, brûlures, démangeaisons.
  1. La syphilis
  • Transmission : par voie sexuelle, sanguine et contact bouche-sexe/anus ou de la mère à l'enfant.
  • Symptômes : aphtes, brûlures, ganglions, taches rosées, atteintes neurologiques, osseuses et des artères.

 

Les champignons
  1. La candidose :
  • Transmission : par pénétration, contact bouche-sexe ou à cause d'une flore intestinale en mauvaise santé.
  • Symptômes : Démangeaisons, écoulement et rougeurs.

 

Les parasites
  1. L'infection à trichomonas :
  • Transmission : par pénétration ou contact bouche-sexe.
  • Symptômes : démangeaisons et écoulement.

 

Les moyens de prévention des IST

Le meilleur moyen de se protéger contre les IST est d'utiliser des préservatifs et de faire régulièrement des tests de dépistage en cas de partenaires variés.

 

En résumé

Définition

  • - Maladies transmises sexuellement, le plus souvent lorsqu'il y a un contact sexuel, oral ou sanguin ou cutané.
  • - Si certaines maladies sont curables, d'autres sont mortelles (ex. virus du sida).

Les virus

  • - Le papillomavirus (HPV)
  • - L' herpes
  • - L' hépatite B
  • - L' hépatite C
  • - Le virus du sida

Les bactéries

  • - La chlamydiose
  • - La gonorrhée
  • - La syphilis

Les champignons

  • - La candidose

Les parasites

  • - L'infection à trichomonas

Les moyens de prévention des IST

  • - La meilleure prévention est d'utiliser un préservatif lors de rapports sexuels.
  • - Il est également important de faire des tests de dépistage dès que l'on change de partenaire.

Infections sexuellement transmissibles - IST
Infections sexuellement transmissibles - IST

Aide guidée pour le

CAP AEPE

95% de réussite

100% Gratuit par LaBoiteAConcours

SANS UTILISATION du CPF



Préparation ATSEM

DIGITALE

100% en ligne


Préparation ATSEM

CLASSIQUE

En ligne et suivi personnalisé, oral avec expert concours

Préparation ATSEM

INTEGRALE

Version en ligne, version papier, suivi personnalisé, oral avec expert concours

Développer une alimentation équilibrée

Composante d'une alimentation équilibrée

Une alimentation est équilibrée lorsqu'elle est constituée de tous les nutriments dont le corps à besoin (40 à 55% de glucides, 35 à 40% de lipides et 10 à 20% de protéines) et ce, en quantité suffisante. Elle doit également couvrir, si possible, toute la plage alimentaire.

Notre alimentation doit pourvoir aux besoins énergétiques, fonctionnels et plastiques de notre corps.

Un menu équilibré peut se composer comme tel :

  • Entrée : crudité.
  • Plat principal : viande, volaille, poisson ou œufs + légumes + féculents/légumineuses.
  • Dessert : fruit/compote ou produits laitiers.

Une alimentation est suffisante lorsque la sensation de faim a disparu.

 

Facteurs influençant la composition des menus

L'alimentation d'une personne est influencée par son âge, son sexe, son niveau d'activité physique et son état physiologique (ex. grossesse).

Les hommes consomment en moyenne 11 000 Kj par jour tandis que la femme n'en consomme que 8500 Kj.

Freins à une alimentation équilibrée

Les contraintes professionnelles peuvent constituer un frein à une alimentation équilibrée. Il faut donc autant que possible diminuer ces contraintes quitte à adapter nos heures de repas pour ne pas développer des carences ou des excès dus à des temps de grignotages.

 

Carences/surpoids/grignotage

Une alimentation déséquilibrée peut provoquer des carences de nutriments et de vitamines. Sur du long terme, elles peuvent être dangereuses pour le corps.

A contrario, une alimentation trop riche ou un grignotage démesuré entraîne un surpoids. Cela est aussi dangereux pour l'organisme et peut provoquer des maladies.

 

En résumé :

Composante d'une alimentation équilibrée

  • - Notre alimentation doit être composée de 40 à 55% de glucides, 35 à 40% de lipides et 10à 20% de protéines.
  • - Se nourrir de manière variée en couvrant toute la plage alimentaire permet de tendre vers une alimentation équilibrée.

Facteurs influençant la composition des menus

  • - Âge, sexe, état physiologique et activités sportives.

Freins à une alimentation équilibrée

  • - Notre travail et le stress peuvent être des freins à une alimentation équilibrée.
  • - Importance d'adapter si possible nos besoins alimentaires avec notre mode de vie.

Carences/surpoids/grignotage

  • - Il faut être attentif à ne pas avoir de carences alimentaires (à cause d'un régime par exemple).
  • - Importance également de ne pas engendrer de surpoids à causes de grignotages.
  • - les carences ou le surpoids peuvent provoquer des maladies.

Développer une alimentation équilibrée
Développer une alimentation équilibrée

Aide guidée pour le

CAP AEPE

95% de réussite

100% Gratuit par LaBoiteAConcours

SANS UTILISATION du CPF



Préparation ATSEM

DIGITALE

100% en ligne


Préparation ATSEM

CLASSIQUE

En ligne et suivi personnalisé, oral avec expert concours

Préparation ATSEM

INTEGRALE

Version en ligne, version papier, suivi personnalisé, oral avec expert concours

Cours PSE CAP – L’individu responsable de son capital santé

Vous pourrez aussi aimer