CAP AEPE – EP1 Repérer des signes d’altération de la santé et du comportement : maladie, malaise, maltraitance

CAP AEPE - EP1 - Repérer des signes d’altération de la santé et du comportement : maladie, malaise, maltraitance

Les Connaissances à avoir :

L’hyperthermie

- C'est la fièvre. c'est-à-dire, l'élévation de la température du corps à plus de 37°C.
- Il faut s'en inquiéter si celle-ci persiste plusieurs jours sans diminuer et si un enfant de moins de 6 mois a de la température.

Les maladies infectieuses et parasitaires de l’enfant

Les maladies virales

  • - Elles sont provoquées par un virus et sont souvent contagieuses.
  • - Les plus fréquentes sont : la rhinopharyngite, l'angine, la bronchiolite, la gastro-entérite, la varicelle, la roséole, la rougeole, la rubéole et les oreillons.
  • - Les mesures de prévention sont : un lavage de mains fréquent, le mouchage au sérum physiologique et la vaccination.

Les maladies bactériologiques

  • - Elles sont provoquées par une bactéries.
  • - Les plus fréquentes sont : l'angine, l'otite, la scarlatine, la coqueluche, et l'impétigo.
  • - Les mesures de prévention sont : un lavage de mains fréquent, le mouchage au sérum physiologique et la vaccination.

Les maladies parasitaires

  • - Elles sont provoquées par des parasites.
  • - Les plus courantes sont les poux, la gale et les oxyuroses (vers).
  • - Pour s'en protéger, il faut avoir une bonne hygiène, laver les aliments, vermifuger les animaux domestiques et traiter régulièrement le linge et les vêtements si l'enfant est atteint.
  • - Un enfant atteint de gale doit rester chez lui jusqu'à la guérison (on parle alors d'éviction scolaire).
Maladies infectieuses ou parasitaires
Maladies infectieuses ou parasitaires

Processus de recueil des informations préoccupantes

Bientraitance et maltraitance

La bientraitance

  • - Il s'agit de respecter les droits et les libertés pour le bien être de chacun.
  • - Le professionnel a pour mission d'être proactif pour assurer le bien-être des enfants qu'il garde, en répondant à leurs besoins et en respectant autant que possible leurs choix.
  • - Il est important de rendre l'enfant co-auteur de son parcours.
  • - Le professionnel doit pouvoir prévenir la maltraitance.
  • - Il est important de soutenir les professionnels de la petite enfance en proposant des temps de parole et de formation.

La maltraitance

  • - La maltraitance est la négligence et/ou la violence physique et/ou psychologique.
  • - Le professionnel doit être capable de repérer les signes de maltraitance chez un enfant.
  • - S'il y a suspicion de maltraitance, le professionnel doit signaler l'information préoccupante au conseil départemental.
Bientraitance et maltraitance
Bientraitance et maltraitance

Transmission et recueil des informations préoccupantes

Identifier les signes auprès des enfants.

  • - Les symptômes peuvent être physiques ou psychologiques.
  • - Il peut y avoir une modification dans le comportement (violence, agressivité, ...).
  • - Il peut y avoir des expressions psychosomatiques (énurésie, trouble du sommeil, ...).
  • - L'enfant peut exprimer des paroles inquiétantes.

Identifier les signes auprès des adultes

  • - Certaines attitudes des adultes peuvent être inadaptées (absence de limites ou excès de celles-ci, manque de soins, attitude déplacée, ...).

Dialoguer entre professionnels

  • - En cas de suspicion, il est important d'en parler d'abord avec l'entourage professionnel puis de transmettre une information préoccupante au conseil départemental.
  • - Toute personne en lien avec l'information est tenue au secret professionnel.

Transmission au conseil départemental

  • - Elle doit être mise par écrit et suivre les protocoles départementaux.
  • - Les parents ou titulaires de l'enfant sont informés de la transmission de l'information préoccupante sauf si cela peut nuire à l'enfant.
  • - Les services départementaux peuvent proposer aux parents de bénéficier de l'Aide sociale à l'enfance (ASE).
  • - Si la famille refuse et selon la gravité de la situation, le conseil départemental peut émettre un signalement au procureur de la République.
Transmission et recueil des informations préoccupantes
Transmission et recueil des informations préoccupantes

Performances Attendues

  • Identifier les signes d’urgence, des signes d’alerte
  • Repérer les signes physiques ou psychosomatiques, les changements de comportement susceptibles d’évoquer un mal être, une maltraitance
  • Transmettre les éléments observés

 

 

Critères d'évaluation

  • Partage des observations avec l’équipe ou le service concerné
  • Fidélité de la transmission des éléments observés
  • Respect des règles éthiques et du protocole mis en place par la structure d’accueil, par la collectivité territoriale (s’il existe)
  • Transmission des informations préoccupantes aux personnes compétentes

Indicateurs d'évaluation

Définir les notions de bientraitance et de maltraitance, repérer les facteurs pouvant être à l’origine de maltraitance

Dans une situation donnée,

  • identifier les signes et comportements qui pourraient être révélateurs d’un trouble dans le développement de l’enfant
  • identifier d’éventuels signes de maltraitance en concertation avec le, les responsables(s) du milieu d’accueil
  • présenter les principales maladies contagieuses et parasitaires de l’enfant, les signes cliniques, l’agent responsable et les mesures de protection
  • agir dans la limite de ses compétences
  • alerter, transmettre les informations aux parents ou aux autorités compétentes

 

Aide guidée pour le

CAP AEPE

95% de réussite

100% Gratuit par LaBoiteAConcours

SANS UTILISATION du CPF



Préparation ATSEM

DIGITALE

100% en ligne


Préparation ATSEM

CLASSIQUE

En ligne et suivi personnalisé, oral avec expert concours

Préparation ATSEM

INTEGRALE

Version en ligne, version papier, suivi personnalisé, oral avec expert concours

CAP AEPE – EP1 Dispenser des soins liés à l’hygiène corporelle et au confort de l’enfant

CAP AEPE - EP1 Dispenser des soins liés à l’hygiène corporelle et au confort de l’enfant

Les Connaissances à avoir :

Le portage, l’installation et la mobilisation de l’enfant

A faire au préalable :

      • - se mettre en tenue professionnelle.
      • - vérifier la température de la pièce.
      • - préparer l'équipement.
      • - se laver les mains.

Le portage en berceau. Avantages :

      • - respecte l'axe tête-cou-tronc.
      • - favorise la communication.
      • - permet la prise du biberon.

La position sur l'épaule. Avantages :

      • - elle favorise l'émission de rots et prévient les régurgitations.
      • - elle calme l'enfant.
      • - elle favorise la perception sensorielle.

La position redressée sur le thorax. Avantages :

      • - elle favorise la communication avec les autres.

La position ventrale. Avantages :

      • - elle favorise le mouvement des membres.
      • - elle respecte l'axe tête-cou-tronc.

La position assise sur la hanche. Avantages :

      • - elle permet le portage de l'enfant en gardant une main libre.

Le portage en porte-bébé. Avantages :

      • - elle permet d'assurer un contact corporel tout en vaquant à ses occupations.
Les modes de portage
Les modes de portage

L’habillage et le déshabillage de l’enfant

A faire préalablement :

      • - se mettre en tenue professionnelle.
      • - vérifier la température de la salle.
      • - désinfecter le coussin de change et le plan.
      • - disposer une serviette sur le coussin de change.
      • - préparer le matériel et les vêtements.
      • - se laver les mains.

Étapes du déshabillage :

      • - installer l'enfant et enlever les vêtements.
      • - vérifier la couche.
      • - mettre le body et fermer les boutons.

Étapes de l'habillage :

      • - froncer la jambe de la grenouillère et enfiler la jambe du bébé. Faire de même pour l'autre jambe.
      • - enfiler les manches.
      • - boutonner dans le dos.

Lorsque l'habillage/le déshabillage est fini :

      • - réinstaller confortablement le bébé dans un endroit sécurisé.
      • - ranger le matériel, évacuer les déchets et désinfecter le plan à langer.
      • - se laver les mains.
Habillage et déshabillage de l'enfant
Habillage et déshabillage de l'enfant

La toilette du visage et des mains

A faire préalablement :

      • - se mettre en tenue professionnelle.
      • - vérifier la température de la salle.
      • - désinfecter le coussin de change et le plan.
      • - disposer une serviette sur le coussin de change.
      • - préparer le matériel et les produits.
      • - se laver les mains.

Les différentes étapes :

      • - installer l'enfant sur le coussin de change et garder le contact.
      • - mouiller le gant en vérifiant la température de l'eau.
      • - laver le visage à l'eau claire.
      • - nettoyer chaque œil avec une compresse stérile humidifiée au sérum physiologique.
      • - nettoyer les oreilles avec des fusettes de coton.
      • - nettoyer le nez avec des fusettes humidifiées au sérum physiologique.
      • - faire les cheveux et la bouche si nécessaire.

Après le soin :

      • - porter le bébé dans un endroit sécurisé.
      • - ranger le matériel, évacuer les déchets, désinfecter le plan à langer.
      • - se laver les mains.
Toilette du visage et des mains
Toilette du visage et des mains

Le bain du nourrisson

A faire préalablement :

      • - se mettre en tenue professionnelle.
      • - se laver les mains.
      • - vérifier la température du local.
      • - désinfecter le coussin de change et le plan.
      • - disposer une serviette sur le coussin de change.
      • - préparer le matériel et les vêtements.
      • - remplir la baignoire d'eau chaude (38°C).

Les étapes du bain :

      • - installer l'enfant sur le coussin de change et le déshabiller en couvrant le haut du corps avec une serviette.
      • - ouvrir la couche et la replier sur elle-même et la jeter.
      • - savonner en commençant par le haut du crâne, le torse, les bras, les membres inférieurs et terminer par les parties génito-anales.
      • - sortir l'enfant du bain et l'essuyer.
      • - mettre une couche propre et rhabiller l'enfant.
      • - faire les soins annexes (cheveux, ...).

Après le bain :

      • - réinstaller confortablement le bébé dans un endroit sécurisé.
      • - ranger le matériel, évacuer les déchets et désinfecter le plan à langer.
      • - se laver les mains.
Le bain du nourrisson
Le bain du nourrisson

Les soins liés à l’élimination urinaire et fécale, à l’acquisition et au maintien de la continence

Le change du nourrisson

A faire préalablement :

      • - se mettre en tenue professionnelle.
      • - se laver les mains.
      • - vérifier la température de la salle.
      • - désinfecter le coussin de change et le plan.
      • - disposer une serviette sur le coussin de change.
      • - préparer le matériel et les vêtements.

Les étapes de change :

      • - installer l'enfant et déshabiller le bas du corps.
      • - ouvrir la couche et recoller les adhésifs sur eux-mêmes.
      • - examiner les selles, l'urine et l'état de la peau.
      • - replier la couche sous les fesses.
      • - savonner le siège du plus propre au plus sale.
      • - retirer la couche et la jeter à la poubelle.
      • - changer de gant, rincer le siège et l'essuyer.
      • - placer une couche propre.
      • - rhabiller l'enfant.

Après le change :

      • - réinstaller confortablement le bébé dans un endroit sécurisé.
      • - ranger le matériel, évacuer les déchets et désinfecter le plan à langer.
      • - se laver les mains.
Le Change du Nourrisson
Le Change du Nourrisson

Acquisition de la propreté

Les facteurs influençant l'acquisition de la propreté :

      • - la maturité du système nerveux et la maîtrise des sphincters.
      • - la conscience du besoin d'uriner ou de faire des selles.
      • - la maturité intellectuelle et la capacité de formuler de son besoin.
      • - la maturité affective et l'envie de faire comme les grands.

Les étapes d'acquisition de la propreté :

      • - vers 15 mois : l'enfant peut prévenir quand sa couche est mouillée.
      • - vers 2-3 ans : l'enfant peut maîtriser ses sphincters.
      • - vers 3 ans : l'enfant acquiert la propreté complète par étape.

Les facteurs favorables :

      • - proposer régulièrement le pot.
      • - installer le pot dans un endroit confortable et ne pas le vider tout de suite.
      • - encourager l'enfant, le féliciter et respecter son rythme.
      • - l'habiller avec des vêtements faciles à retirer.
      • - lire des histoires sur le sujet.

Les facteurs défavorables :

      • - les changements de situation familiale.
      • - les stress, chantages, etc.
Acquisition de la propreté
Acquisition de la propreté

Les conditions favorables à l’endormissement et au réveil, la réfection du lit non occupé

Favoriser l'endormissement d'un enfant

Le sommeil permet :

  • - L'équilibre psychologique.
  • - La récupération physique.
  • - La maturation du système nerveux.
  • - La croissance du squelette.

La durée de sommeil varie selon les âges :

  • - Chez un nouveau né : entre 16-20 heures.
  • - De 1 à 3 ans :environ 15 heures.
  • - De 3 à 6 ans : entre 10 et 12 heures.
  • - Vers 10 ans : 9-10 heures.
  • - À l'adolescence : 8-9 heures.
  • - À l'âge adulte : 7-8 heures.

Les signes annonciateurs :

  • - L'enfant baille.
  • - L'enfant se frotte les yeux, le nez ou les oreilles.
  • - L'enfant suce son pouce ou demande son doudou.
  • - L'enfant pleure.
  • - L'enfant fait des gestes plus lents.

Règles pour le couchage :

  • - Les trois premières années, l'enfant doit dormir dans un lit à barreaux.
  • - Il est important que le matelas soit ferme et à la bonne taille.
  • - Il faut éviter l'usage de draps, de couettes, d'oreillers et de peluches.
  • - L'enfant doit être habillé avec des vêtements confortables,adaptés à la saison et une gigoteuse.
  • - L'enfant doit être couché sur le dos.

Conseils :

  • - Aérer la pièce préalablement.
  • - Respecter l'heure habituelle du coucher.
  • - Adapter la lumière.
  • - Éviter les boissons sucrées.
  • - Proscrire les écrans.

    Réveil naturel :

  • - Il est important de laisser l'enfant se réveiller naturellement et en douceur.
Endormissement d'un enfant
Endormissement d'un enfant

Réfection du lit

À faire au préalable :

  • - Se mettre en tenue professionnelle.
  • - Prévoir le matériel et le linge nécessaire.
  • - Se laver les mains et mettre des gants jetables.

Méthode pour un nettoyage efficace :

  • - Mettre les draps au linge sale.
  • - Relever le matelas.
  • - Nettoyer le contour du lit et les barreaux en appliquant la méthode en "S" et en allant du haut vers le bas puis du bas vers le haut.
  • - Nettoyer la manette d'ouverture puis les pieds et les roulettes.
  • - Nettoyer le matelas des deux côtés avec la méthode en "S", laisser sécher puis le recouvrir d'un drap propre de préférence 100% coton.

À faire après le nettoyage du lit :

  • - Ranger le matériel.
  • - Jeter les gants et se laver les mains.
  • - Abaisser la barrière pour accueillir l'enfant.
Nettoyage d un lit
Nettoyage d un lit

La mort inattendue du nourrisson (MIN)

Les facteurs épidémiologiques :

  • - L'âge : Les risques de MIN sont accrus entre le 1e et le 4e mois de l'enfant ainsi qu'entre le 6e et le 9e mois et aux alentours des 18 mois.
  • - La prématurité et le faible poids sont également des facteurs influençant (moins de 2.5 kg).
  • - Le tabagisme actif et passif influence également les risques de MIN.
  • - Les garçons sont plus touchés que les filles.

Les facteurs environnementaux :

  • - Les conditions de couchage (lit non adapté, oreiller, couette, position de l'enfant...) peuvent augmenter les risques de MIN.
  • - L'environnement ne doit pas être surchauffé.
  • - L'utilisation de médicaments sédatifs peut être également source de risque.

Prévention au niveau national :

  • - Des campagnes de prévention sont organisées au niveau national.

Conseils pour une prévention quotidienne :

  • - Positionner l'enfant sur le dos.
  • - Faire dormir l'enfant à proximité des parents.
  • - Ne pas fumer à proximité du nourrisson.
  • - Éviter les pièces surchauffées.
  • - Eviter les produits commerciaux contre la MIN car ils ne sont pas prouvés scientifiquement.
mort inattendue du nourrisson
mort inattendue du nourrisson

La préparation d’un biberon et l’alimentation lactée

A faire préalablement :

      • - se mettre en tenue professionnelle.
      • - se laver les mains.
      • - préparer le matériel et vérifier la date limite de consommation.

Étapes de préparation du biberon :

      • - poser la bague, la tétine et le capuchon dans une assiette.
      • - verser la quantité d'eau nécessaire avec la juste quantité de lait en arasant la mesurette.
      • - replacer la tétine et ajuster la bague.
      • - mélanger le biberon en faisant rouler le biberon entre les mains.
      • - placer le biberon dans le chauffe biberon et régler la température.
      • - vérifier la température du biberon lorsque celui-ci est prêt en mettant une goutte sur le poignet.

A faire après la préparation du biberon :

      • - nettoyer et ranger le matériel.
      • - se laver les mains.

A savoir à propos de l’alimentation des nourrissons :

      • - le lait est l'aliment exclusif du nourrisson jusqu'à 4 mois.
      • - la ration lactée se fait en fonction du poids du bébé (cfr. formule d'Appert).
      • - il existe différents types de lait (lait anti-régurgitation, lait hypoallergénique, lait sans lactose, ...).
Préparation d'un biberon
Préparation d'un biberon

La distribution des repas, l’aide à la prise de repas et à l’hydratation régulière

Les repas du nourrisson

A faire préalablement :

      • - se mettre en tenue et se laver les mains.
      • - préparer la salle de repas.
      • - s'informer du menu.
      • - accompagner l'enfant dans le lavage de mainS.
      • - dresser la table.
      • - aider l'enfant à s'installer.

A faire pendant le déjeuner :

      • - présenter les préparations.
      • - aider l'enfant à manger si nécessaire.
      • - inciter l'enfant à s'essuyer la bouche régulièrement.
      • - débarrasser le plat et présenter le dessert sur une table nette.
      • - proposer à boire régulièrement à l'enfant.

A faire à la fin du repas :

      • - inciter l'enfant à aider à débarrasser.
      • - donner un gant de toilette à l'enfant pour qu'il se nettoie le visage et les mains. Aider l'enfant si nécessaire.
      • - réaliser le nettoyage et le rangement de la salle à manger, de la vaisselle, du mobilier et du sol.
      • - se laver les mains.
Les repas du nourrisson
Les repas du nourrisson

L’entretien des espaces spécifiques aux soins

A faire préalablement :

      • - se mettre en tenue professionnelle.
      • - préparer le matériel et les produits.
      • - se laver les mains.

Étapes pour un nettoyage efficace :

      • - aérer, évacuer les poubelles et le linge sale.
      • - réaliser le nettoyage du matériel et des surfaces en allant du plus propre au plus sale.
      • - laver les surfaces avec une solution détergente.
      • - rincer à l'eau claire.
      • - désinfecter avec une solution désinfectante.

Après le nettoyage :

      • - effectuer un autocontrôle.
      • - ranger le matériel.
      • - se laver les mains.
Entretien des espaces spécifiques aux soins
Entretien des espaces spécifiques aux soins

Performances Attendues

  • Repérer les premiers signes d’inconfort relatifs aux besoins physiologiques et réagir de manière adaptée
  • Aménager et sécuriser l’espace pour la réalisation du soin
  • Installer et mobiliser l’enfant en respectant les principes d’ergonomie et de manutention
  • Réaliser le soin dans le respect des règles d’hygiène
  • Entretenir et remettre en état l’espace après un soin
  • Accompagner et encourager dans l’apprentissage de la toilette et de l’habillage, du repas partagé, de la propreté

Critères d'évaluation

  • Respect du rythme, du développement physiologique et psycho-affectif de l’enfant
  • Relation privilégiée et sécurisante avec l’enfant
  • Prise en compte du bien-être de l’enfant
  • Relation favorisant le développement de l’autonomie de l’enfant
  • Respect des règles d’hygiène et de sécurité
  • Respect des normes en vigueur
  • Respect des habitudes et des attentes  familiales
  • Respect des protocoles, des fiches techniques
  • Respect de la pudeur de l’enfant
  • Adaptation des gestes aux capacités et aux besoins de l’enfant
  • Attitude favorisant la découverte progressive des aliments
  • Respect des rituels d’endormissement de l’enfant

Indicateurs d'évaluation

Dans une situation donnée,

  • identifier le rôle « moteur »de toute situation éducative lors des soins du quotidien
  • justifier les étapes des protocoles mis en place
  • justifier les comportements et les techniques à mettre en œuvre
  • maitriser la technique et justifier son choix
  • justifier l’accompagnement et les encouragements en lien avec les apprentissages de l’enfant
  • identifier les conditions qui favorisent l’éducation à la santé et l’hygiène de l’enfant
  • indiquer les facteurs de risque et les moyens de prévention de la mort inattendue du nourrisson

Aide guidée pour le

CAP AEPE

95% de réussite

100% Gratuit par LaBoiteAConcours

SANS UTILISATION du CPF



Préparation ATSEM

DIGITALE

100% en ligne


Préparation ATSEM

CLASSIQUE

En ligne et suivi personnalisé, oral avec expert concours

Préparation ATSEM

INTEGRALE

Version en ligne, version papier, suivi personnalisé, oral avec expert concours

CAP AEPE – EP1 Animer l’activité d’éveil

CAP AEPE - EP1 Animer l’activité d’éveil

Les Connaissances à avoir :

La gestion de groupe : la communication, les différents modes d’animation

Activités créatives et d'éveil

  • Elles favorisent le développement émotionnel, créatif, relationnel dès le plus jeune âge.
  • L'éveil musical : Les tapis d'éveil, la table musicale, les instruments de musique, la voix et les percussions sont autant d'outils qui peuvent permettre aux enfants de découvrir le rythme et les sons.
  • Le conte et les lectures : Ils facilitent l'acquisition du langage, la compréhension des émotions et certaines expériences de vie.
  • L'expression corporelle : Elle favorise le développement corporel et la perception du shéma corporel ainsi que l'écoute et l'observation.
  • L'expression artistique (art plastique et théâtre) : Elle permet le développement de la créativité, de l'imaginaire et de la coordination.
  • Les jeux : Ils permettent le développement de l'autonomie.
Activités créatives et d'éveil
Activités créatives et d'éveil

 

Gestion d'une activité

Avant l'activité, il est important de :

      • - préparer le matériel.
      • - d'instaurer un rituel d'accueil.
      • - transmettre des règles claires de conduites.

Pendant l'activité, il faut :

      • - être attentif et à l'écoute de chaque enfant.
      • - accepter que les erreurs font grandir.
      • - permettre à chaque enfant d'aller à son rythme.
      • - prévenir calmement lorsque la fin de l'activité approche.

Après l'activité, il est bon de :

      • - inviter les enfants à participer au rangement.
      • - anticiper la préparation d'une future activité en s'assurant que le matériel est en bon état et suffisant.
      • - prévoir un retour au calme.
      • - prendre un temps d'évaluation.

Les différents types d'activités :

      • - les activités libres.
      • - les activités semi-directives.
      • - les activités dirigées.

Solutions en cas de tension ou de conflit :

      • - se mettre à hauteur de l'enfant pour communiquer plus facilement avec lui.
      • - être ferme mais non agressif.
      • - donner des instructions positives.
      • - utiliser le mot "stop" plutôt que "non".
      • - fixer les limites et les interdits en équipe.
Gestion et développement d'une activité dans un lieu d'accueil
Gestion et développement d'une activité dans un lieu d'accueil

Performances Attendues

  • Favoriser l’adhésion de l’enfant en adoptant une attitude respectueuse et encourageante
  • Solliciter la participation de l’enfant sans le contraindre
  • Gérer le groupe d’enfants
  • Interagir avec l’enfant en adoptant une attitude vigilante et soutenante pendant l’activité
  • Remettre en place les espaces et rangement du matériel

Critères d'évaluation

  • Respect de la créativité, de la liberté de choix de l’enfant
  • Formulation claire et adaptée des consignes et des règles de jeu
  • Attitude de soutien sans entrave ni sur incitation
  • Intervention en fonction du déroulement de l’activité
  • Rangement du matériel et remise en état des espaces
  • Signalement du matériel défectueux et manquant

Indicateurs d'évaluation

A partir d’une situation donnée,

  • Identifier les éléments facilitateurs et perturbateurs du déroulement de l’activité
  • Présenter différents modes d’animation et justifier les choix
  • Enoncer les caractéristiques essentielles de la dynamique des groupes adaptées aux enfants y compris les situations de tension et de conflit
  • Proposer des réponses pour résoudre ces situations de tension ou de conflit et pour prendre en compte l’expression deémotions

Aide guidée pour le

CAP AEPE

95% de réussite

100% Gratuit par LaBoiteAConcours

SANS UTILISATION du CPF



Préparation ATSEM

DIGITALE

100% en ligne


Préparation ATSEM

CLASSIQUE

En ligne et suivi personnalisé, oral avec expert concours

Préparation ATSEM

INTEGRALE

Version en ligne, version papier, suivi personnalisé, oral avec expert concours

CAP AEPE – EP1 Préparer l’activité d’éveil

CAP AEPE - EP1 Préparer l’activité d’éveil

Les Connaissances à avoir :

Les activités créatives et d’éveil culturel, telles que
par exemple :

  • éveil musical,
  • conte,
  • lecture,
  • expression corporelle,
  • expression artistique,
  • jeux…

Performances Attendues

  • Sélectionner des activités ludiques, à l’intérieur ou à l’extérieur du milieu d’accueil
  • Préparer les matériaux, matériels et les locaux

Critères d'évaluation

  • Pertinence de la proposition en tenant compte de l’âge, du degré d’autonomie de l’enfant et du groupe et du lieu d’activité
  • Exploitation des lieux, des équipements, des évènements
  • Choix du matériel adapté à l’âge, au degré d’autonomie de l’enfant et/ou du groupe et du lieu d’activité

Indicateurs d'évaluation

  • A partir d’une situation, présenter et justifier le choix du jeu ou de l’activité

Aide guidée pour le

CAP AEPE

95% de réussite

100% Gratuit par LaBoiteAConcours

SANS UTILISATION du CPF



Préparation ATSEM

DIGITALE

100% en ligne


Préparation ATSEM

CLASSIQUE

En ligne et suivi personnalisé, oral avec expert concours

Préparation ATSEM

INTEGRALE

Version en ligne, version papier, suivi personnalisé, oral avec expert concours

CAP AEPE – EP1 Adapter et aménager un espace favorable à l’activité libre pour l’enfant

CAP AEPE - EP3 Suivre l'Etat des Stocks

Les Connaissances à avoir :

Les différents espaces de jeu et de détente pour l’enfant

Espaces de jeux intérieurs

      • Importance que l'enfant puisse toujours avoir un adulte à portée de regard.
      • Les jouets doivent être en nombre suffisant et en plusieurs exemplaires.
      • Le mobilier doit être ergonomique et adapté aux âges des enfants.

Espaces de jeux extérieurs

      • Les zones de jeux doivent être à min. 2 mètres d'un obstacle (banc, arbres, ...)
      • Une zone de sécurité doit être prévue avec un amortissant pour prévenir des blessures.

Espaces de repos

      • Chaque enfant doit pouvoir trouver un coin douillet pour se reposer en paix.
      • Les coins de repos doivent favoriser le sommeil en étant par exemple pourvu d'une lumière douce.
      • Les couvertures et oreillers sont à éviter pour des questions de sécurité.

Espace de détente

Pour les enfants qui ne font plus de sieste, le lieu d'accueil doit être pourvu d'un coin douillet où l'enfant peut s’apaiser à travers des activités calme (lecture de contes, comptines, ...)

organisation des espaces
organisation des espaces

Les conditions favorisant l’émergence d’activités libres et spontanées

Origine

La mise en place d'activités spontanées se retrouve entre autre dans les pédagogies Montessori et Freinet.

Aménagement des espaces

      • Il s'agit de mettre à disposition du matériel adapté aux enfants pour que ceux-ci puissent explorer librement et faire leurs propres expériences avec le moins possible d'interventions de la part de l'adulte.
      • Il est important que le matériel soit le plus adapté possible à l'âge de l'enfant, quitte à faire plusieurs espaces si des enfants d'âges différents sont accueillis.
      • L'espace de motricité doit être grand et permettre aux enfants de se mouvoir librement en explorant ses propres limites.

Attitude de l'adulte

      • L'adulte doit être observateur et intervenir le moins possible.
      • L'enfant doit avoir l'opportunité de pouvoir se corriger par lui-même et de se concentrer sur une même activité tant qu'il en éprouve l'envie.
activités libres et spontanées
activités libres et spontanées

Performances Attendues

  • Installer un espace pour une activité en tenant compte des besoins d’intimité du/des enfant (s)
  • Préparer les matériels, jeux, locaux destinés aux activités de jeux et de loisirs

Critères d'évaluation

Les différents espaces de jeu et de détente pour l’enfant

Les conditions favorisant l’émergence d’activités libres et spontanées

Indicateurs d'évaluation

  • A partir d’une situation donnée, présenter et justifier le choix des activités libres proposées

Aide guidée pour le

CAP AEPE

95% de réussite

100% Gratuit par LaBoiteAConcours

SANS UTILISATION du CPF



Préparation ATSEM

DIGITALE

100% en ligne


Préparation ATSEM

CLASSIQUE

En ligne et suivi personnalisé, oral avec expert concours

Préparation ATSEM

INTEGRALE

Version en ligne, version papier, suivi personnalisé, oral avec expert concours

CAP AEPE – EP3 Suivre l’Etat des Stocks

CAP AEPE - EP3 Suivre l'Etat des Stocks

Les Connaissances à avoir :

La gestion des stocks

Définition

Tenue et suivi d'une quantité de produits
Le Renouvellement du Contenu des Stocks est la Rotation

Sigles

  • DLC : Date Limite de Consommation
  • DDM : Date de Durabilité Minimum

Quantité à Commander = Stock Maximum - Stock Réel

Fiche de Stock

Indique le Nom du produit, le Stock minimum et maximum à avoir, Entrées, Sorties et Commentaires

Les logiciels

  • Internes à l'entreprise
  • Logiciels gratuits
  • Tableur (Excel, Calc, ...)

Actions de gestion de stocks

  • Commandes
  • Tenue des entrées/sorties
  • Planification
  • Inventaire
Gestion des stocks
Gestion des stocks

Les outils de gestion des stocks

  • La gestion des stocks consiste à gérer l'entrée et la sortie des marchandises pour assurer une réserve suffisante et un roulement optimal.
  • La gestion des stocks nécessite de connaître l'état des stocks actuels et la quantité maximale des produits à stocker pour acheter en conséquence.
  • Les outils utilisés pour la gestion des stocks sont la fiche de stock et des logiciels spécifiques. Ceux-ci permettent de récapituler les entrées et sorties de chaque produit, d'établir une liste claire et d'avoir une bonne vision des quantités à commander.
Outils de gestion des stocks
Outils de gestion des stocks

Performances Attendues

  • Tenir à jour l’état de stocks de matériel et de produits
  • Signaler les besoins et leur évolution

Critères d'évaluation

  • Suivi de l’état des stocks adaptés au fonctionnement du lieu d’intervention
  • Estimation réaliste des volumes et de la rotation des stocks
  • Transmission d’une appréciation qualitative et signalement des anomalies

Indicateurs d'évaluation

  • Indiquer la fonction et l’utilisation des différents outils de gestion.
  • A partir d’une situation donnée,
    • définir la notion de stock
    • justifier les quantités et la rotation d’un stock

 

Aide guidée pour le

CAP AEPE

95% de réussite

100% Gratuit par LaBoiteAConcours

SANS UTILISATION du CPF



Préparation ATSEM

DIGITALE

100% en ligne


Préparation ATSEM

CLASSIQUE

En ligne et suivi personnalisé, oral avec expert concours

Préparation ATSEM

INTEGRALE

Version en ligne, version papier, suivi personnalisé, oral avec expert concours

CAP AEPE – EP3 Elaborer le plan de travail, planifier ses activités de travail

CAP AEPE - EP3 Elaborer le plan de travail, planifier ses activités de travail

Les Connaissances à avoir :

Les outils de planification

L'échéancier

On y note les étapes clés d'un projet en y précisant les actions, les dates principales et les personnes intervenant lors de l'activité.

La liste des tâches

C'est une liste détaillée de toutes les tâches à exécuter qui se fait en partenariat avec les parents dans les cas des gardes à domicile.

Le planning d'activité

On y indique la manière dont les activités vont se dérouler tout au long de la journée en y insérant le plus de détails possibles.

Le planning de travail

Il permet de définir à l'avance les horaires de travail des employés.

Echéancier
Echéancier

Performances Attendues

  • Déterminer les priorités
  • Etablir une chronologie de ses activités
  • Réorganiser son activité ou celle des enfants en fonction de nouvelles contraintes
  • Appliquer les protocoles d’urgence

Critères d'évaluation

  • Prise en compte des ressources et des contraintes
  • Lecture d’un planning d’activités
  • Mise en place d’une organisation prenant en compte les nouvelles priorités
  • Respect des procédures d’information des responsables de l’enfant, de la structure, du service
  • Prise d’initiative dans la limite de ses compétences

Indicateurs d'évaluation

Dans une situation donnée,

  • identifier les activités à effectuer dans un outil de planification ou
  • définir les activités à effectuer et les hiérarchiser
  • énoncer les protocoles d’urgence à appliquer
  • énoncer les procédures d’information à mettre en place en cas d’urgence

 

 

 

Aide guidée pour le

CAP AEPE

95% de réussite

100% Gratuit par LaBoiteAConcours

SANS UTILISATION du CPF



Préparation ATSEM

DIGITALE

100% en ligne


Préparation ATSEM

CLASSIQUE

En ligne et suivi personnalisé, oral avec expert concours

Préparation ATSEM

INTEGRALE

Version en ligne, version papier, suivi personnalisé, oral avec expert concours

CAP AEPE – EP2 Inscrire son travail au sein d’une équipe pluri-professionnelle

CAP AEPE - EP2 Inscrire son travail au sein d’une équipe pluri-professionnelle

Les Connaissances à avoir :

Les formes de communication et les outils de communication professionnelle

Performances Attendues

  • Discerner les informations à transmettre
  • Transmettre et rendre compte de ses observations et de ses interventions
  • Participer à une réunion de travail

Critères d'évaluation

  • Respect des règles déontologiques
  • Transmission de messages pertinents aux membres de l’équipe
  • Utilisation appropriée d’outils de communication
  • Utilisation d’un langage et d’un vocabulaire professionnels
  • Formulation claire d’un problème à résoudre, d’une information à communiquer

Indicateurs d'évaluation

  • Enoncer les mécanismes essentiels de la communication appliqués aux relations de travail : collègues, supérieurs hiérarchiques…
  • Dans une situation donnée ;
    • identifier la diversité des formes de communication (écrite, orale, visuelle)
    • utiliser les outils de communication usuels

 

 

 

Aide guidée pour le

CAP AEPE

95% de réussite

100% Gratuit par LaBoiteAConcours

SANS UTILISATION du CPF



Préparation ATSEM

DIGITALE

100% en ligne


Préparation ATSEM

CLASSIQUE

En ligne et suivi personnalisé, oral avec expert concours

Préparation ATSEM

INTEGRALE

Version en ligne, version papier, suivi personnalisé, oral avec expert concours

Cours CAP AEPE – EP2 Adapter sa communication avec la famille en fonction du projet du lieu d’accueil

CAP AEPE - EP2 Adapter sa communication avec la famille en fonction du projet du lieu d’accueil

Les Connaissances à avoir :

Les situations de communication entre les familles et les professionnels

Les formes et les outils de communication

Les différentes formes de communication

  • La communication verbale : C'est la transmission de mots de manière orale, écrite ou audiovisuelle.
  • La communication non verbale : C'est un message transmis par des signes, des images, des symboles, des mimiques.

Les différents types de récepteurs

  • La communication interpersonnelle : Elle se déroule entre deux individus.
  • La communication de groupe : Elle se déroule entre plusieurs individus.

Les outils de communication professionnelle

  • Le téléphone
  • Internet
  • Les panneaux d'affichage
  • Le cahier de liaison
  • Les lettres
Formes et outils de communication
Formes et outils de communication

Situations de communication en milieu professionnel

  • - Communication orale interpersonnelle.
  • - Communication orale de groupe.
  • - Communication écrite.

Fonctions de la communication

  • - Faire passer un message, des sentiments.
  • - Mettre des informations en commun.
  • - Répondre à un besoin social.

Les facteurs influençant la communication

  • - Les freins à la communication peuvent être :
  • - Le système institutionnel.
  • - Les parasites environnementaux (bruits, ...)
  • - Le contexte culturel.
  • - Le contexte affectif.
  • - Les difficultés interpersonnelles.
  • - Les facteurs favorisant la communication sont :
  • - Le choix d'un outil de communication adapté.
  • - La motivation à entrer en contact.
  • - L'écoute active.
  • - L'environnement calme.

Attitudes face à une communication difficile.

Il est important de garder son calme et de rechercher des solutions pour dénouer la situation, quitte à faire appel à un médiateur.

communication entre familles et professionnels
communication entre familles et professionnels

Performances Attendues

  • Créer une situation d’échange avec la famille
  • Favoriser le dialogue, l’expression, la coopération de la famille
  • Favoriser les échanges entre les familles
  • Adopter une attitude bienveillante, rassurante et respectueuse de la famille

Critères d'évaluation

  • Respect des règles déontologiques
  • Qualité de l’écoute, du questionnement, de la reformulation

Indicateurs d'évaluation

Dans une situation donnée,

  • analyser la variété des situations de communication
  • expliciter les fonctions de la communication
  • repérer les facteurs qui influencent la communication
  • entre les personnes (facteurs favorisants, freins)
  • proposer des attitudes adaptées face à une situation de communication orale difficile

 

 

Aide guidée pour le

CAP AEPE

95% de réussite

100% Gratuit par LaBoiteAConcours

SANS UTILISATION du CPF



Préparation ATSEM

DIGITALE

100% en ligne


Préparation ATSEM

CLASSIQUE

En ligne et suivi personnalisé, oral avec expert concours

Préparation ATSEM

INTEGRALE

Version en ligne, version papier, suivi personnalisé, oral avec expert concours

COURS CAP AEPE – EP2 Communiquer avec l’enfant de manière appropriée, participer à l’acquisition du langage

EP2 Communiquer avec l’enfant de manière appropriée, participer à l’acquisition du langage

Les Connaissances à avoir :

Processus de séparation et de socialisation

Processus de séparation

  • - L'enfant vit jusqu'à un an une relation fusionnelle avec sa maman.
  • - En grandissant, l'enfant va découvrir le monde et forger sa propre personnalité au contact d'un environnement varié.

Éléments favorisant la séparation

  • - L'utilisation d'un objet transitionnel (doudou).
  • - L'utilisation du langage.
  • - Le déplacement autonome grâce à la marche.
  • - le jeu symbolique.
  • - La découverte de la différence des sexes.

Processus de sociabilisation

  • - À 2 mois : Premiers sourires.
  • - À 8 mois : Conscience des autres.
  • - À 1 an : Début de la marche et découverte de l'environnement.
  • - À 2 ans : Développement du langage et du processus de socialisation.
  • - À 3 ans : Entrée en maternelle et développement du jeu symbolique avec les autres enfants.
  • - À 6 ans : Entrée en CP et connaissance des lois sociales.
  • - Après 6 ans : L'enfant a intégré les normes sociales et va enrichir ses connaissances par ses découvertes.
Processus de séparation et de sociabilisation
Processus de séparation et de sociabilisation

La stimulation de la communication

Différence entre communication et information

  • - L'information est un fait, un jugement ou un évènement porté à la connaissance de quelqu'un.
  • - La communication est le fait d'échanger et d'établir une relation avec quelqu'un.

Les composantes de la communication

  • - L'émetteur.
  • - Le récepteur.
  • - Le code de communication.
  • - Le canal.
  • - Le support de communication.
  • - Le message.
  • - La réponse au message.

Les mécanismes de la communication verbale

  • - Vers 12 mois : Apparition des premiers mots.
  • - Entre 18 et 24 mois : Explosion du langage.
  • - Obstacles au développement de la communication : Absence d'interactions verbales, utilisation excessive de la tétine, utilisation de la télévision, parler en langage "bébé".

Les mécanismes de la communication non verbale

  • - Dès la naissance, l'enfant communique à travers des gestes, le regard, la posture, les expressions faciales, etc.

La stimulation de la communication

  • - Les soins sont des moments privilégiés pour entrer en interaction avec le bébé.
  • - Les activités telles que la lecture et les jeux collectifs stimulent également fortement la communication.
Stimuler la communication
Stimuler la communication

Le développement du langage

Le langage permet :

  • - Des interactions entre les personnes.
  • - L'expression de sa pensée, des sentiments, des impressions et des angoisses.
  • - Le développement psychique de l'enfant.

Phase pré-linguistique

  • - De 0 à 2 mois : Intérêt particulier pour la voix de sa mère et différentiation des cris en fonction de l'état émotionnel de l'enfant.
  • - De 2 à 6 mois : Développement du babillage.
  • - De 6 à 12 mois : Production de syllabes.

Phase linguistique

  • - Entre 12et 16 mois : Émergence des premiers mots.
  • - À partir de 2 ans : L'enfant maîtrise environ 300 mots.
  • - Entre 20 et 26 mois : Construction des premières phrases.
  • - Vers 3 ans : Acquisition du "je" et maîtrise des verbes.
  • - Vers 6 ans : L'enfant est prêt pour l'apprentissage écrit.
developpement du langage
developpement du langage

Performances Attendues

  • Ecouter l’enfant
  • Faire exprimer les besoins et les attentes de l’enfant
  • Expliquer à l’enfant les évènements et les décisions qui peuvent avoir une influence sur lui
  • Susciter ou répondre à un processus d’interactions non verbales  et verbales
  • Etablir des repères verbaux et non verbaux permettant la sécurisation de l’enfant
  • Mettre en œuvre des techniques de portage et de mobilisation qui rassurent l’enfant

Critères d'évaluation

  • Intervention et attitude adaptée pour amener l’enfant à participer au soin et à l’activité
  • Utilisation d’un vocabulaire suscitant l’acquisition du langage
  • Adaptation du mode de relation à la situation de l’enfant : portage, toucher, contact visuel ou parole

 

Indicateurs d'évaluation

  • Enoncer et décrire les mécanismes essentiels de la communication verbale et non verbale chez l’enfant et en repérer les obstacles
  • Proposer des réponses favorisant le développement optimal des capacités de communication de l’enfant dans une optique d’égalité des chances et de non discrimination liée au genre, aux cultures…

 

 

 

Aide guidée pour le

CAP AEPE

95% de réussite

100% Gratuit par LaBoiteAConcours

SANS UTILISATION du CPF



Préparation ATSEM

DIGITALE

100% en ligne


Préparation ATSEM

CLASSIQUE

En ligne et suivi personnalisé, oral avec expert concours

Préparation ATSEM

INTEGRALE

Version en ligne, version papier, suivi personnalisé, oral avec expert concours